Introduction à la permaculture

Trèfle violet (Trifolium pratense)
Jeunes fruits de pêcher

Le mouvement de permaculture a été lancé dans les années 1970 par les Australiens Dr. Bill Mollison et David Holmgren. Le mot lui-même vient de “permanent agriculture”. Cependant, étant donné que la permaculture affecte potentiellement tous les aspects de notre vie, le mot représente maintenant “permanent culture”.

La création du mouvement de permaculture était une réponse à l’agriculture industrielle et à ses méthodes souvent destructives, le but étant de non seulement créer des systèmes durables pour la production de nourriture, mais aussi des sociétés durables. Parmi les problèmes ayant mené à cette révolution, on compte l’établissement de larges monocultures, l’utilisation massive de pesticides et de fertilisants industriels qui polluent les plans d’eau et détruisent la vie des sols et finalement l’énorme perte de sol due à l’érosion et aux sols dénudés.

En revanche, un système de permaculture devrait prendre en compte l’entièreté de l’écosystème, tirant avantage de toutes les interactions possibles entre différents éléments (gens, animaux, ou plantes) qui peuvent réduire le travail et améliorer la santé général du système. Le but est de créer un réseau d’interactions pour que les besoins de chaque élément soient supportés par d’autres éléments au sein du système. Ceci mène à l’autosuffisance et l’auto-régulation. C’est l’optimisation du ratio bénéfices:coûts, pour toutes les formes de vie.

Les systèmes de permaculture commencent nécessairement par une phase de planification. L’observation, la réflexion et la planification sont d’importantes étapes précédant la réalisation et continuant longtemps par la suite, de façon itérative. La raison en est que tous les efforts de planification seront rendus au centuple plus tard, après la réalisation du concept le plus intelligent et fonctionnel possible.

Cependant, les meilleurs mots pour décrire de façon précise et concise ce qu’est la permaculture sont peut-être ceux utilisés par ses cocréateurs. Bill Mollison décrit la permaculture comme étant:

 “…une philosophie et une approche de l’utilisation des terres qui réunit au sein de communautés étroitement liées et productives à la fois microclimat, plantes annuelles et pérennes, animaux, sol, gestion des eaux et besoins humains.”

Pour David Holmgren, les systèmes de permaculture sont:

“Des paysages consciemment planifiés et qui imitent les motifs et interrelations retrouvés en nature, tout en produisant une abondance de nourriture, de fibres et d’énergie pour l’approvisionnement des besoins locaux.”